> Accueil  > …

  Préserver et conforter les centralités

Organiser la ville-pays, défini par le SCOT, c’est aussi renforcer les centres urbains, les cœurs de villages et les centralités émergentes par en confortant le dynamise commercial de ces centres de vie. Les communes de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis ont toutes fait le choix de mettre en valeur leurs villages, au travers d’aménagements commerciaux. La gestion des marchandises et des livraisons est vitale à l’économie de ces centralités. Mais il s’agit également de préserver le cadre de vie de ces espaces en veillant à réaliser des voies de contournement, notamment.

1- Préserver la vie des centres urbains et villages

Cette préservation passe par exemple l’aménagement des traversées de villages, par la redistribution de la voirie au bénéfice d’un partage modal plus équilibré, en faveur des modes collectifs et des modes doux. Pour améliorer la sécurité sur les axes majeurs traversant les centres de vie, des voies d’évitements et des réaménagements de voirie seront nécessaires.

Photo : rue d'un villageIl s’agira notamment d’achever la déviation de la RD6007, de créer des déviations sur les communes du Moyen–Pays comme Le Rouret, et de réaménager les voies et intersections dès que nécessaire, comme à Roquefort-les-Pins, Pré du Lac, Biot, Vallauris ou encore Valbonne.

La prise en compte de certains usagers du stationnement dans les centres est une nécessité. Il en va ainsi pour les résidents, le stationnement des PMR ou encore le stationnement des professionnels dans le respect des normes en vigueur.

fiches actions n°20, n°21 et annexe PDU « guide des aménagements de voirie » chapitre 3 « l’importance d’un stationnement adapté »

2- Contribuer au dynamisme commercial

Le PDU s’attachera à permettre aux véhicules de livraisons l’accès aux commerces et activités des centres-villes et villages tout en veillant à organiser les réglementations visant à définir le fonctionnement de ces livraisons.

Définir des conditions d’accès aux centres-villes et villages

Il est nécessaire de proposer une réglementation aux villes centres en choisissant un seuil, des horaires de livraisons, des dimensions des véhicules qui soient commun. Aujourd’hui, la surface au sol s’avère être le paramètre le plus précis pour réglementer un territoire urbain dense, car elle permet de définir très précisément le gabarit des véhicules autorisés ou non en ville.

Photo : rue piétonne d'un villageDe manière complémentaire, il s’agit de limiter les accès dans les hyper centres afin de réduire les conflits d’usage (entre piétons et poids lourds, par exemple) et d’améliorer la lisibilité des aires de livraisons pour les livreurs. A ce jour, Antibes bénéficie d’une bonne signalétique pour les nombreuses aires de livraisons dont elle dispose.

Le PDU propose, dans son guide des aménagements de voirie (annexe 1), une série de recommandations et de schémas types en vue d’aider les communes dans la réalisation de tel aménagement.

fiches actions n°22 et annexe PDU « guide des aménagements de voirie » chapitre 3 « l’importance d’un stationnement adapté »

Répondre aux pointes d'activités saisonnières

Le PDU propose d’expérimenter un Espace Logistique de Proximité (ELP) pendant 4 mois sur la commune qui le souhaitera afin de gérer au mieux les livraisons pendant la saison estivale.

Photo : camion de livraisonUn ELP peut être assimilé à une aire de livraison dans le sens où il est ouvert à tous les véhicules souhaitant réaliser des livraisons. Pour faciliter les opérations de livraisons particulièrement nombreuses en haute saison dans les centres urbains, le PDU propose que les secteurs piétonniers soient temporairement étendus afin de faciliter le travail des chauffeurs livreurs. En effet, les véhicules peuvent alors stationner au plus proche des établissements à livrer sans risquer de perturber la circulation.

fiche action n°23

3- Maîtriser l’usage des places de stationnement sur voirie

Cet objectif passe par une organisation du stationnement dans les centralités en cohérence avec les projets de développement des transports collectifs. Il s’agit de libérer de l’espace public au profit des modes doux dans un souci de renforcer la qualité de vie. Mais il s’agit aussi de favoriser la rotation du stationnement, facteur d’attractivité et de dynamisme commercial.

Mieux maîtriser le stationnement sur voirie

Le stationnement rotatif favorise le dynamisme économique des centres urbains, des principaux centres de villages. Le territoire de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis souffre d’un déficit en offre de stationnement, en particulier dans les secteurs touristiques.

Photo : stationnement voituresDans les villages, elle apportera une aide à la réalisation de parcs de stationnement au sol à condition qu’ils s’inscrivent dans les objectifs du PDU (prise en compte des vélos, réductions de l’encombrement sur voirie), et en fonction de la capacité du projet.

Dans les centres urbains, préalablement à la décision de création ou d’agrandissement d’un parc de stationnement, elle incitera les communes à étudier les possibilités d’amélioration de la gestion de l’offre de stationnement ou à favoriser un partage de l’espace public plus équilibré en faveur des modes alternatifs.

Dans le même sens, dans les zones d’influence des gares et du corridor du TCSP, des normes de stationnement plus réduites seront proposées.

fiche action n°24

Organiser une politique de stationnement au service des objectifs du PDU

Le stationnement constitue un levier important d’une politique de déplacements, en influant sur le choix du mode de déplacement et en permettant de réguler la circulation des véhicules motorisés.

L’action du PDU sur le stationnement répond à trois enjeux :

  • Mieux maîtriser le stationnement sur voirie pour conforter les centralités,
  • Libérer de l’espace public pour préserver la qualité de vie,
  • Mettre en cohérence le stationnement avec la promotion des transports collectifs, renforcer l’attractivité du territoire de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis.

Les orientations du PDU sont pour la plupart des préconisations dont l’application restera du pouvoir des communes.

fiche action n°25

Dans le cadre de la révision en cours du PDU, cette rubrique sera modifiée.

Mieux connaître la Communauté d'Agglomération
Sophia Antipolis

Carte de la Communauté d'Agglomération de Sophia Antipolis

Au 1er janvier 2002, 16 communes ont fait le choix de se regrouper en une entité unique « la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis ». Elles ont souhaité mutualiser certaines de leurs compétences dans un souci de cohérence des territoires, de pertinence, d’économie d’échelle.

lire la suite...